Navigation Menu+

Le piratage informatique menace-t-il les institutions publiques ?

Le piratage informatique menace-t-il les institutions publiques ?

Maintenant que l’informatique est partout, le piratage informatique aussi. Malgré tous nos efforts pour lutter contre, le piratage informatique ne cesse de se répandre et de se développer.

Ce n’est plus juste un geek qui est à l’ origine du piratage informatique, mais c’est le travail de plusieurs groupes bien organisés. Beaucoup de grandes entreprises ou encore de personnalités sont victimes du piratage informatique. Mais nous qui ne sommes pas à la tête d’une grande entreprise ou qui ne sommes pas des personnalités, est-ce que ce serait possible que nous soyons une cible aussi?

Menace réelle du piratage informatique

Même si nous ne sommes pas une personnalité ni particulièrement fortuné, on a de fortes chances d’être victimes nous aussi du piratage informatique. En effet, que ce soit contre le gouvernement, les grandes enseignes, les grandes personnalités ou juste des personnes ordinaires, le piratage informatique prend tout le monde comme cible.

Que ce soit pour l’argent, pour voler des données ou encore voler les identités, le piratage informatique n’épargne personne. Les institutions publiques sont également menacées. En quel sens?

Protéger les institutions publiques

Quand on parle d’institutions publiques, il y a forcément des données et des informations confidentielles et personnelles sur un grand nombre de la société en général. Mais rien n’est impossible d’accès au piratage informatique, du coup, beaucoup d’informations sont en danger. Certes, la majorité des institutions publiques sont tout de même protégées, mais avec les hackers, il est nécessaire de renforcer encore plus la sécurité. C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup craignent énormément pour leur vie privée, ainsi que leurs dossiers confidentiels parce qu’au fond, n’importe quel pirate peut les obtenir. Donc, oui, malheureusement pour le moment les pirates menacent tout le monde, même les institutions publiques. L’effort à faire est de protéger plus encore les données privées.